S01E214 : Encore en équilibre

Le 17 août, je vous parler de ma voie de l'équilibre. Cette fois-ci, le même thème, mais une autre direction...

Il m'arrive tout un tas de choses qui me font du bien, mais en même temps, je n'arrive pas à regler toutes celles qui vont mal. Donc une fois, je suis enthousiaste, et la seconde d'après, je relativise en me disant que j'ai encore beaucoup de choses à faire de ma vie.

Et puis il y a aussi des personnes avec qui je voudrais partager un peu de bonheur. Ces personnes qui comptent pour moi, qui me permettent de me sentir utile, de me sentir bien. J'aimerais vraiment claquer des doigts pour effacer les petits tracas quotidiens...

Je jongle entre deux sentiments contraires, c'est fatiguant, mais tellement intense...

S01E213 : Je devais le dire...

Ce logo, certaines personnes le connaissent... Pour les autres, une explication s'impose...

Oui, j'assume, je regarde parfois "Les feux de l'amour" sur TF1. Et pas seulement d'un oeil, hein...Je connais les liens entres les personnages, leurs métiers, leurs passés, etc...

Pour ma défense, je tiens ça de ma mère ! Bien que ses horaires soient assez bizarres, elle trouvait toujours le temps de suivre les aventures des Newman et des Abott. Et comme tout garçon qui se respecte, j'ai longtemps craché sur ce soap-opera.

Mais voilà, un jour, tu regardes un épisode. Puis tu regardes celui du lendemain. Et ainsi de suite ! Et le piège se referme, doucement... Bien sûr, je reste conscient de la stupidité de la chose (les couples qui se forment et qui se déforment, les enfants qui grandissent en trois épisodes, après un séjour dans une école privée suisse, etc), mais comme passe-temps, ça se laisse boire comme du petit lait...

Maintenant, vous pouvez rire, vous moquer, je m'en fiche. J'assume ma différence, et je sais que je ne suis pas le seul à le faire...

S01E212 : Je commence à croire...

Peut-être que tu es là, pas trop loin...

Tu sais, il m'arrive tellement de chose depuis ton départ que j'ai un peu de mal à tout gérer. Il arrive même des jours où ça prend des proportions énormes, et je me cache pour éviter de me faire du mal...

Pour éviter de me blesser, je m'entoure d'amis en papier bulle, et j'essaye de faire en sorte de donner une image positive de moi. J'aimerais qu'on me guide, donc j'essaye de guider les autres pour le moment. Si bien que lorsque je suis perdu, ma fierté m'oblige à ne rien dire...

D'ailleurs, est-ce que j'ai vraiment décidé de mon chemin un jour ? Et si c'est le cas, pourquoi ai-je pris une décision à la place d'une autre ? Tu n'es pas là pour répondre, et de toute façon, je ne pense pas que la solution parfaite existe. Par contre, je commence à croire que toutes les bonnes choses qui m'arrivent depuis quelques temps (et que je casse par bétise et maladresse) ne sont pas le fait du hasard.

Peut-être (et je dis bien peut-être) que tu savais ce qui allait m'attendre et que tu m'as forgé pour que j'en arrive là. Si c'est le cas, je te dis merci... Et si ce n'est pas le cas, je préfère quand même me dire que tu es mon ombre qui s'active quand je dors...

S01E211 : Campagne publicitaire

Deux pubs viennent de passer à la télé : l'une où un banquier chante "Fais comme l'oiseau", l'autre où une fille chante "Mamie blues" en mangeant un yaourt...

Je me suis toujours demandé comment les publicitaires faisaient pour se décider sur telle ou telle campagne. Bien sûr, il y a un cahier des charges et une série de chiffres qui démontrent qu'une pub de 23 secondes sera plus efficace qu'une de 24, mais bon, c'est un peu bizarre comme approche...

Y'a pas un peu d'instinct dans l'histoire ? Est-ce que tout est vraiment calibré pour que ça marche ? Pas de place pour le hasard quand y'a des millions d'euros dans l'affaire. C'est pour ça que j'aime bien le livre "99 francs"... Je l'aime parce que je déteste ces moments où il démontre par a + b que c'est les publicitaires qui décident, pas nous...

Toujours est-il que j'ai une tonne de slogans en tête moi, et que je suis sûr que ça marcherait bien : "Le futur, c'est maintenant", "Vous en avez besoin d'une", "Vous avez de la chance d'être chanceux", etc...

S01E210 : Madmoizelle, je ne suis pas celui que vous croyez...

Après des longues heures de préparations, Fab a réussi à accoucher de son nouveau joli site : Madmoizelle.com

Pour information, le bébé pèse plusieurs kilos d'articles, et le papa se porte à ravir (ainsi que les nombreuses marraines comme Stellou, Moossye ou Louksy).

Voilà voilà, ça me fait plaisir de vous l'annoncer, car c'est une très belle page d'internet qui va s'écrire joliment sous nos yeux...

S01E209 : Vibe - Emancipé

On a tous un rapport différent avec la musique, mais elle ne laisse personne indifférent...

Alors qu'en ce moment, c'est pas la grande forme tous les jours pour moi, je suis content de pouvoir écouter certaines choses. Par exemple, après l'avoir attendu pendant longtemps, je suis ravi de pouvoir mettre le CD de Vibe dans mes oreilles (pas physiquement non plus... rholala !). C'est au-delà de la musique, où même du message que véhicule l'artiste... C'est une sorte de contrat imaginaire que j'aurais signé avec une ambiance attendue, et de savoir que ma vie pourrait ressembler à un morceau soul me fait vibrer.

C'est pour ça que j'aime bien Vibe et ses deux albums, parce qu'il me représente assez bien. Je passe du uptempo à la ballade, et mes moments forts sont acoustiques. J'ai pas forcement besoin de grands choses pour faire des grandes choses (oui, y'a une répétition dans ma phrase, mais c'est une phase technique), et surtout, je suis composé de petites interludes...

Mon intro, elle date de 1980, et mon outro...

S01E208 : Kiss Kiss Bang Bang Blog Blog...

Hier soir, sans grande conviction, on est parti voir le film "Kiss Kiss Bang Bang" au cinéma... Quelle erreur !

Ce film n'est pas une bombe, mais c'est quand même une grande claque ! Avec un Robert Downey Jr. impréssionnant, un Val Kilmer qui fait enfin son travail d'acteur et un réalisateur (Shane Black) qui démontre par a + b qu'un bon film ne repose pas forcément sur des codes vus et revus, on a vraiment l'impression de voir pendant 1h42 la surprise de l'année.

Je ne dis pas que ce film deviendra une référence ultime pour les cinéphiles, mais quand un long métrage me fait autant d'effet, faut que je le dise...

S01E206 : Playlist 14

Voilà maintenant plus d'un mois que la playlist n'avait pas été changé. Un bon mois à écouter du Boyz II Men donc...

On reprend donc les bonnes habitudes dès maintenant, en faisant tourner les sons plus souvent. Surtout que la rentrée musicale s'annonce plus remplie que prévue, avec par exemple la sortie du nouvel album de Vibe, ni vu ni connu... J'aime bien ce genre de bonnes nouvelles.

01 - Bow Wow - Let me hold you
02 - B2K - Why I love you
03 - China - Présomptions
04 - Fabe - Code noir
05 - Aaliyah - I don't wanna
06 - Craig David - Thief in the night
07 - Bratisla Boys - Bratisla Theme
08 - Artful Dodger - Rewind
09 - Ms. Dynamite - Dy-na-mi-tee
10 - Jamiroquai - Emergency on planet Earth